Accueil du site > Supports Pédagogiques > Le Dispositif Concentateur de Poissons (DCP), qu'est-ce ?

Le Dispositif Concentateur de Poissons (DCP), qu’est-ce ?

Utilisés depuis 200 avant JC par les romains pour la pêche des dorades coryphènes, actuellement employés massivement (dizaines de milliers) pour la pêche des grands prédateurs (Thons), les DCP sont loin d’être anecdotiques. Mais avant tout, un DCP (Dispositif Concentrateur de Poissons) est un objet simple qui devient de plus en plus étudié avec l’effondrement des stocks de poissons. Cet article tente d’en faire le tour.

Issus d’éléments de récupération ou d’investissements de prêt d’1million d’euros, chaque DCP aura son « public » et ses qualités. Non encore employé massivement dans des actions de protection de la nature, nous essaierons de décrire la technique et d’y apporter quelques premières observations.

note de l’auteur : pensez à ajouter des références lorsque vous les trouvez, tous les pointages bibliographiques n’ont pas été effectués mais les idées sont issues en majorité depuis des sites institutionnels (IFREMER, CNRS, CSP)

 Description

Les DCP ne sont pas à proprement parler des engins de pêche même si depuis les premières utilisations ils servent à améliorer le rendement des captures. En effet, ces objets aquatiques agissent avant tout comme abris ou leurres pour les poissons. Nous pouvons trouver de nombreuses formes plus ou moins techniques mais ces dispositifs sont constitués de 3 parties distinctes :

JPEG - 374.5 ko
Bouée, corde et débris
Jerome Mathey 2009 Guadeloupe

- la partie émergée, servant de flotteur et d’indicateur de présence (bouée rouge, réflecteur radar, lampe à éclat).
- une ligne en matériaux synthétique résistant pouvant atteindre 2000m et servant de support à divers objets attractifs (bâches, palmes de cocotier, feuillard plastique,...)
- une ancre ou un lest (pour immobiliser le DCP, ou ancre dérivante dans le cas d’un dispositif mobile).

JPEG - 27.1 ko
DCP artisanal Brésil
1998 Centre de recherches pour le développement international (CRDI)
GIF - 205.3 ko
DCP à ancre flottante
Marc TAQUET (2004)

L’utilisation des DCP est une évolution de la pêche traditionnelle appelée à Miquelon. La pêche à Miquelon n’est pas une technique de pêche en soi, il s’agit d’une expression qu’utilisent les pêcheurs locaux pour désigner la pêche au large où généralement celle ci se pratique avec des lignes de traine.

Lors des sorties, les pêcheurs essayaient de trouver des accumulations de bois mort flottant où les poissons se concentraient.

Forts de ces expériences et afin d’éviter les longues recherches coûteuses en carburant et en énergie, l’idée de fabriquer ces objets flottant à débouché sur les DCP. Il en existe de différentes sortes :

- les DCP dérivants à ancre flottantes (de petite ou très grosse taille, équipés de balises GPS) photo précédente.

- les DCP légers, fixés au fond (environ 200m)

- les DCP lourds, fixés jusqu’à 2000m

JPEG - 58.2 ko
DCP « léger » utilisé en Polynésie
Service de la pêche (Polynésie Française). www.peche.pf
JPEG - 71.9 ko
DCP « lourd » utilisé en Polynésie
Service de la pêche (Polynésie Française). www.peche.pf




















 Histoire

La première référence, d’après M.TAQUET (2004, Thèse) fait état d’un usage des DCP dès 200 av. JC. Cette référence proviendrait du poète romain Oppian qui décrit l’usage des DCP (FAD en anglais) ancrés pour la capture de dorades en Méditérannée.

Le comportement agrégatif de la dorade coryphène autour des objets flottants
Mémoire de thèse analysant le DCP et les intéractions avec une espèce particulière, le Mahi-mahi ou dorade coryphène.
PDF - 1 Mo
Version pdf

Au Japon, on trouve des écrit relatant leur usage au milieu du 17e siècle pour la capture des sérioles. En Indonésie, en Malaysie et aux Philippines ils sont utilisés depuis le début du 20e siècle pour exploiter les poissons pélagiques.

JPEG - 120 ko
DCP dit « aka »
www.fishingkaki.com

Les leurres d’attraction ont été utilisés avec succès en Asie par les artisans pêcheurs pour attraper des appâts vivants et les thons.

A Hawaï, les premiers DCP modernes (à base de produits manufacturés) ancrés sur des grands fonds ont été implantés en 1977.

Dans les caraïbes, les installations débutent en 1982, a peu près en même temps que dans les Maldives (1980) et l’ïle Maurice (1982)

En Polynésie... Le programme a démarré en 1981 avec l’ancrage d’un premier dispositif sur la façade Nord de l’île de Tahiti.

Le scepticisme des pêcheurs a laissé rapidement place à un engouement de la flottille artisanale pour l’utilisation de ces bouées autour desquelles les concentrations de thonidés sont effectives dans les semaines qui suivent leur ancrage.

Aujourd’hui, la technique de pêche sous DCP devient prépondérante à toute autre technique comme on peut le voir sur ce graphique où à l’ouest du Pacifique central les prises associées à ces objets représentent environ 50% des débarquements.

GIF - 26.4 ko
Evolution de l’utilisation des DCP
Co-Management of Coastal Fisheries Resources in Tropic and Sub-Tropic Regions Shinichiro Kakuma Okinawa fisheries experimental station

 Utilisations

Les DCP ont avant tout été créés pour augmenter les rendements de la pêche, diminuer les coûts d’exploitation (moins de temps de recherche d’objet flottants) mais aussi créer une activité de proximité pour les pêcheurs (maintient et création d’emplois).

Associés à la démarche de création de récifs artificiels, cela peut permettre une gestion durable des ressources comme on peut le voir à la réunion (cf vidéo jointe).

Cependant, du fait du rôle d’abri qu’on les DCP, ils peuvent permettre d’aider certaines espèces à repeupler des milieux et favoriser ainsi le retour à des équilibres perturbés par l’homme. Le projet Te marara vise à utiliser un DCP adapté au poisson volant afin de le réintroduire de manière significative dans le lagon de Huahine.

 Observations

Suite à quelques observations effectuées sur un DCP artisanal en Guadeloupe, nous avons pu remarquer des éléments intéressants pour nos projets.

JPEG - 1.9 Mo
DCP en surface
Jerome Mathey 2009 Guadeloupe

Ce rôle d’abri a pu être observé pour des poissons juvéniles et pour des poissons blessés. Le mimétisme de l’aiguillette avec une palme de cocotier laisse penser que la morphologie des éléments constitutifs du DCP peuvent favoriser prédateurs et proies.

JPEG - 448 ko
Poisson juvénile protégé (P. Ange Français)
Jerome Mathey 2009 Guadeloupe
JPEG - 489.2 ko
Aiguillette se protégeant
Jerome Mathey 2009 Guadeloupe

Les comportements analysés mériteraient évidemment plusieurs observations à des moments différents et face à des stimuli variés. Le peu de temps accordé à cette observation remet évidemment en doute la validité de l’interprétation. Cela reste à construire...

D’après le développement des algues sur le dispositif rencontré, on peut penser qu’il est implanté depuis un temps suffisant pour être colonisé par les poissons. Certains auteurs estiment qu’un DCP est opérationnel à partir d’une dizaine de jours, d’autres annoncent 3 à 4 semaines. Cela dit, un DCP en milieu peu profond peut éventuellement être repéré et adopté plus rapidement. Des études complémentaires sont à faire à ce sujet.

 Expériences à mener et réalisées

- Construire un DCP adapté au Marara
- Étudier la vitesse de colonisation par les algues et par les poissons
- Analyser la fréquentation annuelle des différentes espèces
- Analyser l’influence d’un tel dispositif sur le biotope environnant
- Étudier les comportements des différentes espèces face au DCP (protection, chasse, nurserie)

 Pour en savoir plus...

Description des DCP utilisés en Martinique : Extrait d’« Engins et techniques de pêche de la Martinique », Alain GUILLOU et Alain LAGIN, 1997, pp 172 à 179 (dans le web : http://www.ifremer.fr/docelec/doc/1997/rapport-1120.pdf
PDF - 903.4 ko
Version pdf

Recherche expérimentale et dispositifs de concentrations de poissons (DCP) en Polynésie française (Source : http://www.spc.int/Coastfish/News/dcp/3f/1Bach.htm)
PDF - 91.6 ko
Version pdf

La Pêche... - La filière côtière - Le Dispositif de Concentration des Poissons (DCP) (Source : http://www.mer.gov.pf/5045-Le-Dispositif-de-Concentration-des-Poissons-%28DCP%29.html
PDF - 94.5 ko
Version pdf



Jerome MATHEY,
date de publication : 20 novembre 2009,
date de dernière mise à jour : 8 décembre 2009


Soutenez l'association en partageant cette page autour de vous :

Documents à télécharger

  • - 1 Mo - PDF
  • - 94.5 ko - PDF
  • - 91.6 ko - PDF
  • - 903.4 ko - PDF



Derniers commentaires

  • Relecture des articles

    Deux articles sont actuellement à relire sur votre site préféré ! L’invisible essentiel (sur le plancton) : (...)

    - 11/03/2013
  • Rédaction d'un article sur le Plancton

    Actuellement, un article sur le Plancton est en cours de rédaction sur notre site, il faut aider notre équipe en relisant l'article pour y (...)

    - 19/02/2013
  • Vous avez dit Enregistreur de température ?

    Actuellement sur le Centre de St Anthème, des expérimentations sur enregistrement de mesures via microcontrôleurs sont en cours (Arduino, (...)

    - 26/01/2011