Accueil du site > Productions et Publications > Coup de chaud sur les tortues Caouanne de l’Ile de Zante

Coup de chaud sur les tortues Caouanne de l’Ile de Zante

Le changement climatique global est considéré aujourd’hui comme l’un des dangers majeurs risquant d’affecter la biodiversité mondiale. Les tortues marines sont les témoins emblématiques d’adaptations relatives au réchauffement du globe.



Lieu : Vacances Scientifiques
Domaines : Conservation,


 Problématique

L’augmentation de la température des eaux de surface, ne serait-ce que d’un degré, affecte toutes les étapes de leurs cycles de vie (reproduction, nutrition, développement des juvéniles)

Une étude menée récemment par une équipe de chercheurs Grecs, portant sur la reproduction d’une population de tortues Caouanne (Careta Careta) au large des îles de Zante (mer méditerranée), confirmerait la corrélation entre l’augmentation de la température et la perturbation du cycle reproducteur.

En effet, l’analyse des relevés récoltés dans 5 zones de ponte durant 20 ans, révèle une migration plus précoce des tortues femelles vers leur zone de ponte.

L’hypothèse avancée pour expliquer ces phénomènes serait une augmentation des ressources alimentaires, principal déclencheur de la migration chez les tortues, engendré par l’augmentation de la température des eaux de surface.

Par ailleurs, les périodes de migration seraient modifiées, les femelles consacreraient alors moins de temps à l’accumulation de réserves énergétiques nécessaires à la production du vitellus (réserve énergétique embryonnaire). Le développement des œufs et des futurs juvéniles en seraient donc perturbé ainsi que le nombre de pontes annuelles.

L’addition de ces deux effets pourraient être à l’origine du déclin à long terme des tortues Caouanne, sachant que d’ici la fin du siècle, ces dernières n’ont pas fini d’avoir « chaud » puisque les scientifiques annoncent une augmentation de 2,8° des eaux de surface.

 Présentation de la tortue caouanne (Caretta-caretta)

  • Famille : Cheloniidae
  • Genre : Caretta
  • Nourriture : crustacés, mollusques, poissons
  • Reproduction :
    • accouplement lors de la migration
    • ponte d’avril à septembre
    • 4 à 7 pontes par saison
    • 64 à 198 œufs par ponte

JPEG

 Cycle de vie des tortues Caouanes

Carte représentant les différentes zones où les tortues ont pu êtres localisées et observées grâce à des balises GPS fixées sur leur dos.

L’équipe de recherche à observé la relation entre les dates d’arrivées des adultes et les moyennes mensuelles des SST (SST : sea surface temperature) au niveau de l’aire d’alimentation située au sud de la mer Adriatique.

Il est possible d’envisager que la température des eaux de surface au niveau des aires de nourrissages est un signal pour les tortues, leur indiquant le moment où elles doivent migrer vers les aires de pontes. Ce serait ce même signal qui induirait la vitéllogenèse.

La vitellogénèse est une période chez la tortue où elle va accumuler l’ensemble des éléments à l’origine de l’œuf. On dit des œufs de tortues qu’ils sont télocithes c’est-à-dire qu’ils contiennent toute l’énergie nécessaire au développement complet de la future tortue. La vitellogénèse est donc une étape importante, longue et coûteuse énergétiquement.

JPEG - 42.4 ko
Cycle de vie des tortues caouanes

Si les eaux de surfaces sont trop chaudes, les tortues traduisent cela comme le signal de départ vers les aires de pontes. Or, si se signal intervient trop tôt pendant la période où les tortues se nourrissent, elles risquent de ne pas avoir assez de réserves énergétiques pour ce long voyage, et par conséquent, pas suffisamment de réserves à placer dans les futur œufs.

De plus, si l’arrivée au niveau des aires de pontes se fait trop tôt, les conditions climatiques ne seront pas adéquates.

Le réchauffement climatique induit une variation de température des eaux de surface dans les aires de nourrissage. Cette augmentation de température à des répercutions sur l’écosystème marin, la nidification des tortues Caretta-caretta en mer Méditerranée mais également sur leur migration.

JPEG - 26.5 ko
Conclusion de l’article

Pour en savoir plus : Antonios D. Mazaris , Athanasios S. Kallimanis , Joseph Tzanopoulos , (2009) Sea surface temperature variations in core foraging grounds drive nesting trends and phenology of loggerhead turtles in the Mediterranean Sea. Journal of Experimental Marine Biology and Ecology 379 (2009) 23–27

Logo : http://meerkat21.wordpress.com/2010...



Solène TOUZEAU,
date de publication : 11 février 2013,
date de dernière mise à jour : 23 mars 2012


Soutenez l'association en partageant cette page autour de vous :

Cherchez parmi 27 articles :