Accueil du site > Productions et Publications > Congés Sciences Solidaire - Juillet 2010

Congés Sciences Solidaire - Juillet 2010


18-25 ans 25-35 ans 35-45 ans 45-55 ans 55-65 ans
Lieu : Congés Science Solidaire
Domaines : Biodiversité, Conservation,


Notre équipe constituée d’Alida, Camille, Fabien et Jérome partent à la découverte du lagon avec comme mission : découvrir et analyser la santé de ces eden sous-marin...leurs outils : palmes, masque et rigueur scientifique !








JPEG - 848.2 ko
Sortie sur la droite du motu Vaïorea
Photo : Jerome MATHEY








 Dimanche 18 juillet

L’aventure à commencé pour nos aventuriers, direction : Vaiorea ! Après 30mn de bateau, à la découverte de l’île de Huahine, nous sommes allés nous immerger pour la première fois sur un site de choix, le motu Vaïorea. Cet espace vierge est riche de nombreuses colonies coralliennes encore en bonne santé. Cet espace bénéficie aussi d’une riche biodiversité, permettant de mesurer la rudesse de la tâche…s’y reconnaitre et identifier ! C’est donc armés de fiches d’identifications que nous avons pu commencer à décrypter ce milieu. Nous avons donc pu découvrir un récif frangeant, richement alimenté en eau rendant cette dernière cristalline comme de l’eau de source.

 Lundi 19 juillet

JPEG - 1 Mo
Vue de notre site d’observation
Photo : Jerome MATHEY

Notre seconde sortie nous a amené rapidement sur le récif barrière, pour remarquer un changement radical dans la répartition des espèces, nous nous rendons compte d’immenses étendues sablonneuses qu’il faudra explorer par la suite. Ce sera donc sur le site d’Hana iti que nous effectuerons notre seconde sortie.
Zone calme où des poches d’eau froide nous aurons provoqué quelques frissons, nage jusqu’au bleu afin d’essayer de sentir le vertige des grands fonds. Cette zone calme, d’eau moins claire, nous permettra de découvrir les Polypes en chasse, le corail de feu avec ses défenses irritantes et les variations notables d’état de santé des masses coralliennes…nous sommes passés de zones riches en algues, a des cimetières de coraux brisés jusqu’à des zones de forte croissance et régénérescence corallienne… cette variabilité sera à étudier par la suite. Le début de soirée nous aura permis de discuter autour de ce qu’est un polype, de la formation des colonies et de la symbiose avec son algue.

 Mardi 20 juillet

JPEG - 953.7 ko
Sites d’études

Ce matin, nous avons pu discuter de l’approche à avoir lorsque l’on souhaite objectivement décrire et observer une zone. Quels sont les biotopes présents dans le lagon ? De la plage jusqu’à la pente externe, nous pouvons rencontrer de nombreux milieux…comment les décrire et quelles informations collecter ?

Après avoir mis en place notre première fiche de suivi, nous partons à l’assaut de la barrière de corail en étudiant plus précisément notre premier milieu, le platier détritique présent juste derrière la barrière où se brisent les vagues.

Nous effectuerons notre premier transect…prise des coordonnées GPS, mesure de la température, pH et salinité de l’eau, découpage de la zone en plusieurs secteurs, identification des espèces présentes (poissons et coraux) et premières quantifications ? Nous devrions sous peu récupérer le matériel nécessaire à la réalisation d’un quadrat, nous permettant d’estimer plus précisément l’état de santé des colonies coralliennes et répartition des espèces. L’appareil photo embarqué permettra sûrement de publier nos premières images.

 Mercredi 21 juillet

Sortie le matin sur le site du Sofitel, premières photos et observation de la première raie armée ! Une découverte !!!

JPEG - 349 ko
Raie pastenague
Photo : OSI 2010
JPEG - 433.2 ko
Peu profond, sabloneux et clair
Photo : Jerome MATHEY

JPEG - 401.5 ko
Zone corallienne riche
Photo : Jerome MATHEY

JPEG - 623.7 ko
Dégradation du corail
Photo : Jerome MATHEY

JPEG - 555 ko
Compétition entre espèces
Photo : Jerome MATHEY

 Jeudi 22 juillet

JPEG - 320.6 ko
Quadrat en place sur le site du Sofitel
Photo : Jerome MATHEY

Cette matinée commence sous le signe du bricolage. Les matériaux ayant été rassemblés, nous pouvons construire notre quadrat utile pour nos futurs descriptifs de milieu. Nous avons en effet fait le choix de détailler notre étude par un descriptif fin (1m²) des différentes colonies de coraux rencontrés. La réalisation est simple, 4 tubes de PVC de diamètre 32mm, 4 embouts à 90°, de la corde et de quoi percer. La recette est simple, diviser la longueur du tube en 10 (embouts d’angle compris) et noter au feutre l’emplacement des trous à percer pour y insérer la corde (on cordera notre quadrat comme une raquette de tennis). On perce ensuite les tubes de manière à les traverser. Après avoir assemblé les 4 tubes avec les 4 embouts, inutile de les coller puisqu’ils seront maintenus par la corde en tension (et parce que les angles ne font pas exactement 90° mais 87°).

PNG - 4 ko
Disque de secchi
Crédit : Wikipédia

La deuxième réalisation de la matinée sera un disque de secchi...comment mesurer la transparence de l’eau, et bien tout simplement en immergeant un objet normalisé et en le faisant couler jusqu’à une profondeur où on ne le voit plus (on obtient alors l’indice de turbidité). Pour cela, on fabrique un disque noir et blanc que l’on leste au bout d’un fil à plomb gradué tous les demi-mètres. Évidemment, la clarté de l’eau dans le lagon est souvent excellente, cependant, une pluie ou un bon coup de palme et nous voilà avec de nombreuses particules en suspension.

JPEG - 466.5 ko
Le quadrat fonctionne !
Photo : OSI 2010

Nous sommes ensuite sortis l’après-midi pour tester le quadrat ce qui nous a permis de soulever une nouvelle problématique...où le poser objectivement ?

Une seconde raie nous fera le plaisir de nous distraire dans notre tâche.

Nous reprendrons nos discussions le soir afin de préciser et affiner notre protocole.

JPEG - 488.4 ko
Raies armées
Crédits : OSI 2010

 Vendredi 23 juillet

JPEG - 46.1 ko
Site du sofitel - Récif barrière - fort courant

Ce matin, la houle et le vent étaient forts, et comme notre site d’étude est situé en direction de a passe la plus proche, les vagues apportant beaucoup d’eau dans le lagon, le courant était fort. Nous avons donc pu travailler à partir de photographies satellites afin d’établir les lignes de transects. En effet, notre étude doit prendre place de la plage à la barrière de corail, mais en étant cohérente avec les paramètres environnementaux...les coraux s’installant à des endroits définis par la morphologie du terrain, les lignes de fort courant, la présence d’eau douce, le type de substrat...

Nous nous sommes plus particulièrement penchés sur les lignes de courant, visibles sur les images. Il nous semblait aussi intéressant d’étudier la zone intermédiaire entre la partie richement peuplée en coraux et la zone sablonneuse.

JPEG - 93.7 ko
Travail sur images satellites

 Samedi 24 juillet

Le samedi, c’est permis ! après le petit resto de la veille, c’est une journée tranquille, plage&soleil. La disponibilité des cannes à pêche aura attisé la curiosité de nos participants...avec une réussite plutôt discutable ;-) ... peut-être étaient-ce les conditions météo...qui sait ?

JPEG - 344.8 ko
Pêche en lagon
Photo : Jerome MATHEY

 Dimanche 25 juillet

Après les habituels firifiri (recette ici), nous avons pu entamer notre bilan de cette première semaine afin de planifier le reste de la mission de manière à ce que tous les paramètres soient pris en compte (souhait de visites, d’exploration de nouveaux sites, besoin de revenir sur certains...)

Pour 20 firi firi
  • 36cl d’eau
  • 150g de sucre
  • 1kg de farine
  • 1c.c levure de boulanger
  • 50cl de lait de coco
  • 1 pincée de sel

  • Faire une pâte ferme à levain avec 250g de farine, la cuillerée à café de levure et 16cl d’eau. Laisser reposer 1h.
  • Mélanger le levain avec le reste de la farine, le lait de coco, 20cl d’eau, le sucre et le sel. Pétrir et laisser reposer 2h.
  • Faire des petites parts avec la pâte, les rouler soit en boudins de 1cm de diamètre, soit former des cercles soit en forme de 8. Laisser reposer 1/2 heure.
  • Cuire les firifiri dans une friture bien chaude, puis égoutter, sucrer et servir aussitôt. Les firifiri doivent être bien dorés.
JPEG - 43.3 ko
Site de Parea - Récif frangeant à courant moyen

Un topo sur la démarche expérimentale nous a permis d’évoquer et proposer des hypothèses et d’apporter une réflexion sur le planning du projet. Ce nouveau planning sera mis à exécution dès l’après-midi par une sortie sur le site de Parea.

Le soir, une sortie nocturne à la palme nous aura lancé dans une folle course poursuite à la langouste, pour finalement réussir à l’attraper, elle sera au menu de demain midi !

 Lundi 26 juillet

Dans le cadre de cette mission a Huahine, nous voulions essentiellement nous pencher plus en avant sur l’état de santé du corail ainsi que celui de son lagon. Et ceci dans l’optique de pouvoir contribuer a la préservation de ces écosystèmes parmi les plus riches de la planète. Étant donné le rôle majeur de ces zones dans l’équilibre de la Terre, de nombreuses associations travaillent dans ce sens (mais nous sommes unes des rares sur Huahine). L’une d’entre elle est “Reef Check”et son concept est de se focaliser sur un recensement de l’état de santé du corail autour du monde. Nous nous sommes intéressés à leurs critères d’étude afin d’éventuellement intégrer nos résultats aux leurs lors de nos prochaines études.

Nous sommes sortis effectuer nos relevés sur notre site du Sofitel afin de poser notre quadrat sur près de 36m².

 Mardi 27 juillet

A la suite de plusieurs excursions dans le lagon de l’ile, un certain nombre d’observations et de questions issues de ces constatations ont été émises, en voici un échantillon :

  • beaucoup de massifs coralliens sont morts.
  • le corail de surface est plus touché que le corail de périphérie
  • plus il y a de corail sain plus il y a une diversité de poissons
  • plus il y a de courant, et plus la densité de coraux est importante
  • dans les zones a faible profondeur = beaucoup de poissons juvéniles (lié aussi à la proximité du récif barrière)
  • les coraux subissent beaucoup d’attaques bactériennes et en particulier les porites

Nous sommes partis sur notre deuxième site d’étude pour y effectuer nos relevés. Nous avons pu définir 3 stations différentes où nous avons relevé 28m² de corail. Une rencontre inattendue nous a rapidement rappelé dans quel milieu nous étions...en effet, le lagon nous a offert la chance d’observer de près un requin à pointe noire (vidéo ci-après)

PNG - 383.9 ko
Requin pointe noire
Photo:OSI 2010
Vidéo de requin à pointe noire IMG/flv/PICT0074.flv

 Mercredi 28 juillet

JPEG - 453.1 ko
Juste avant la bascule arrière
Photo : Jerome MATHEY

Afin d’agrandir encore un peu notre horizon, nous sommes allés re-plonger sur le site de Vaïorea de début de semaine, à l’aide de bouteille et afin de reprendre les bons réflexes. Cette première plongée nous a donné le temps d’observer le lagon avec des angles de vue différents. La seconde plongée en océan nous a amené à découvrir la pente externe du récif barrière avec ses dimensions bien plus grandes.

Nous n’aurons pas la chance d’observer des requins dans un milieu qui normalement était le leur.

JPEG - 426.9 ko
Plongée en lagon
Photo : Jerome MATHEY
JPEG - 247.2 ko
Plongée en océan
Photo : OSI 2010

 Jeudi 29 juillet

Cette avant dernière journée doit nous permettre :

  • de finaliser les prises de note afin de terminer le compte-rendu
  • récupérer les données de terrain qui pourraient manquer
  • interpréter les résultats et les discuter en équipe
  • effectuer une dernière petite sortie en ville pour terminer 2 ou 3 éléments personnels

Nous sommes donc partis prendre la température et le pH du site du sofitel, nous avons réorganisé les répertoires de photos et échangé nos données.

 Vendredi 30 juillet

Pour cette dernière journée, nous sommes allés à la rencontre de l’intérieur de l’île par une randonnée en forêt tropicale, sous une pluie battante...(alors que nous sommes en saison sèche)... le sommet nous a récompensé par une jolie vue sur le lagon, notre milieu pendant ces 2 dernières semaines...

Puis nous sommes descendus pour rejoindre la pension, ranger les palmes et finaliser le séjour en évoquant la suite.... à bientôt !!!

Les résultats sont actuellement en cours de rédaction dans un rapport écrit


Jerome MATHEY,
date de publication : 21 juillet 2010,
date de dernière mise à jour : 20 août 2010


Soutenez l'association en partageant cette page autour de vous :

Cherchez parmi 27 articles :